Accueil -> L'histoire -> Les Grandes-Duchesses -> Olga et Maria     
 


 
Photographie officielle représentant Maria et Olga, datant de 1915 ou de 1916. Ce cliché des deux sœurs était inconnu du grand public avant sa publication, en mars 2014, dans un ouvrage anglais.
 

Si les photographies prises du quotidien des Romanov sont très nombreuses, celles les représentant en tenues officielles sont en revanche plus rares et sont généralement toutes connues des passionnés. C'est la raison pour laquelle j'ai été subjugué par cette photographie officielle représentant Maria et Olga, qui était jusqu'alors totalement inconnue du grand public.

Il s'agit d'une photographie des deux sœurs, prise en 1916 (ou 1915). Elle a été publiée par l'historienne Helen Rappaport dans son nouvel ouvrage (« Four sisters »), paru en mars 2014. Le cliché a probablement été pris lors de la même séance que les photographies suivantes (pour les agrandir, cliquez dessus) :



 
 

Cette représentation de Maria et d'Olga est intéressante sous deux aspects. Tout d'abord, c'est la seule photographie officielle prise des deux sœurs. En effet, sur les autres clichés (notamment ceux de 1914), Maria ne pose qu'avec Anastasia, tandis qu'Olga ne pose qu'avec Tatiana.

En outre, on peut y deviner une complicité très peu connue qui unissait les deux filles du Tsar. Si un lien très fort unissait Olga et Tatiana d'une part, et Maria et Anastasia d'autre part, peu de témoignages font état de la relation qu'entretenaient Olga et Maria.

J'ai cependant retrouvé un témoignage provenant de Claudia Bitner, qui était professeur des enfants impériaux et qui a accompagné les Romanov dans leur captivité jusqu'à Tobolsk. Elle y décrit tout d'abord Olga, puis mentionne la grande affection qu'elle portait à Maria :

« Elle [Olga] a hérité de nombreux traits de son père. Je pense que sa bonté provenait de sa douceur, qui est une caractéristique typique d'une bonne fille russe. Elle détestait les activités domestiques. Elle aimait la solitude et les livres. Elle était intelligente et mature. Il me semble qu'elle était consciente, bien plus que le reste de sa famille, de sa position et des dangers que cela représentait. Elle a beaucoup pleuré lorsque son père et sa mère ont quitté Tobolsk […]. Elle me donnait l'impression d'être une personne qui a vécu des choses très malheureuses. Parfois, elle riait avec une joie apparente. Cependant, au fond, elle n'était pas du tout amusée, mais triste. Tout comme son père, elle était simple, affectueuse, serviable et accueillante. Elle aimait par dessus tout, semble-t-il, Maria Nicolaïevna ».

Cette anecdote me paraît très intéressante, car si historiens et passionnés pensaient qu'Olga et Tatiana (« la grande paire ») entretenaient une relation quasiment exclusive, à l'instar de Maria et Anastasia (« la petite paire »), ce lien intense n'empêchait pas Olga et Maria d'être très proches l'une de l'autre.

Ci-dessous, vous trouverez des photographies des Grandes-Duchesses Olga et Maria. Pour agrandir une image, cliquez dessus.



 
 
 
 
 
 
Les Grandes-Duchesses Olga et Maria avec leur cousin anglais, Georges Mountbatten (1892-1938), fils de la sœur aînée de l'impératrice Alexandra. Georges est le frère de Louis Mountbatten, le prince anglais qui était tombé amoureux de Maria durant sa jeunesse. Les Grandes-Duchesses Maria et Olga avec la reine Marie de Roumanie. Marie est la mère du prince Carol, futur Carol II de Roumanie, qui demanda la main d'Olga en 1914, puis celle de Maria en 1915.

 

 


 






Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement