Faire une recherche :  

1/9/2012"Estoy Viva ! " - Les mémoires d'Olga Nicolaïevna ?



 

Le mystère des Romanov et la possible survie d'une partie de la Famille impériale semble avoir le vent en poupe ces temps-ci chez les éditeurs. En lien avec le précédent article, un nouvel ouvrage sort ce mois-ci et il s'agirait des mémoires de la Grande-Duchesse Olga, survivante, comme sa mère et ses sœurs, du massacre d'Ekaterinbourg. Ces mémoires, écrites en 1954, ont été retrouvées récemment dans les archives du Vatican par la journaliste américaine Marie Stravlo. L'ouvrage ne sera pour l'instant disponible qu'en espagnol (sur le site Amazon), mais sera traduit dans plusieurs langues courant 2013, notamment en français.

Il s'agit en fait des mémoires de Marga Boots, qui serait pour certains la Grande-duchesse Olga. Alors, est-ce oui ou non une énième imposture ? Chacun a son opinion, mais la sortie de ce livre reste très intéressante pour le dossier Romanov.

Je tiens à remercier Michel Wartelle pour cette information, qui a lui aussi écrit un ouvrage sur la possible survie des filles du Tsar : « L'affaire Romanov, ou le mystère de la maison Ipatiev ».


 
Laisser un commentaire sur cet article (7 commentaires déjà postés)


 

 
28/8/2012Sortie d'un nouvel ouvrage : La vérité sur la tragédie des Romanov (Marc Ferro)


 

Marc Ferro n'a jamais fait de mystère sur ce point, il n'a jamais cru à l'assassinat d'Alexandra et de ses filles. Même si les plus grands laboratoires américains et russes ont prouvé qu'aucun Romanov n'a survécu au massacre de la maison Ipatiev, il semblerait que l'historien continue de croire en la survie d'une partie de la Famille impériale et sort cette année un nouvel ouvrage sur le sujet : « La vérité sur la tragédie des Romanov » aux éditions Tallandier. Sortie prévue pour le 4 octobre 2012.

A mon avis, cet ouvrage n'apportera pas grand chose au dossier Romanov, abordant une énième fois l'évasion d'Anastasia, le mystère Anna Anderson, en concluant sans doute que les restes des Romanov retrouvés en 1991, puis en 2007, ne sont en fait que les restes d'inconnus.

Dans tous les cas, j'espère que Marc Ferro n'est en rien responsable de la couverture de son nouvel ouvrage. Dans le cas contraire, il faudrait lui rappeler que le titre « d'archiduchesse » n'est porté que par les femmes de la Maison d'Autriche. Les descendantes de Tsars russes portant le titre de « Grande-Duchesse ». Ce détail fait déjà perdre, à mon goût, beaucoup de crédibilité à ce nouveau livre.


 
Laisser un commentaire sur cet article (7 commentaires déjà postés)


 

 
15/12/2011Actualités



Bonjour à tous,


Je profite tout d'abord de cet article pour répondre à plusieurs messages que j'ai reçu ces derniers temps à propos du manque de mises à jour du site. Je m'en excuse, mais étant étudiant, je n'ai plus vraiment le temps pour écrire de nouveaux articles. Cependant, je vais tâcher de terminer pendant ces vacances la biographie d'Olga qui est déjà en grande partie rédigée !

Pour ce qui est des actualités concernant la Famille Impériale, plusieurs points sont à signaler ces dernières semaines.

Tout d'abord en Suisse, plus de 300 photos uniques et jamais publiées à ce jour du Tsar Alexandre III et de sa famille ont été vendues aux enchères à Genève le 12 décembre dernier. Le prix de départ était de 250.000 euros et les photos se sont finalement vendues à près de 1,3 million d'euros. Une vente exceptionnelle selon les dires du directeur de la maison des ventes, Bernard Piguet. Ces photos ont été prises par Ferdinant Thormeyer, professeur suisse des enfants du Tsar Alexandre III.
 
La correspondance de Thormeyer avec la Famille impériale (qui comprenait plus de 2000 lettres, cartes postales, dessins et photographies) avait déjà été vendue aux enchères l’année dernière à Genève. Thormeyer était le précepteur et professeur de français du futur Nicolas II et de son frère, le Grand-duc Georges. Ce sont les descendants de Thormeyer qui ont découvert ces trésors historiques dans le grenier de sa maison, aujourd’hui détruite.

Reportage en français (2 minutes et 47 secondes) :





 

 


 

A présent, en Russie, un monument érigé en la mémoire des enfants du Tsar Nicolas II a été édifié en octobre dernier devant le monastère Ganina Yama, où les corps de Nicolas II et d’une partie de sa famille ont été retrouvés en 1991. La consécration du monument a eu lieu le 15 novembre 2011, date anniversaire de la naissance d’Olga Nicolaïevna, la fille aînée du couple impérial. La sculpture a été réalisée par Igor Akimov à partir de portraits des Grandes-Duchesses et du Tsarévitch.
 
Selon Ivan Dubrovin, le directeur de la fonderie, un miracle a même eu lieu durant l’installation du monument : « Le sculpture de bronze a été transportée au monastère dans un camion. L’installation du socle en pierre a pris plusieurs heures. Il neigeait. La sculpture a alors été soigneusement retirée du camion et placée à côté. C’est à ce moment là que l’un des visiteurs du monastère a dit « regardez, elle pleure ! ». En effet, après avoir bien observé les visages, on pouvait remarquer des gouttes qui coulaient des yeux de la statut représentant la Grande-Duchesse Anastasia, comme si c’était des larmes. Nous ne savons pas si c’était un miracle ou juste de la neige qui était tombée dans les yeux d’une seule des cinq statues de la composition ».
 
La statut, baptisée « Les enfants impériaux », mesure plus de trois mètres de haut et pèse plus de deux tonnes. Selon le sculpteur « La statue représente les enfants de Nicolas II, descendants du paradis, avec une croix dans leur main, sur le socle en pierre incliné. Ils sont serrés l’un contre l’autre et regardent prudemment autour d’eux. L’expression sur leurs visages innocents est celle de la peur qu’ils ont dû endurer lorsqu’ils étaient entre les mains de leurs assassins ».

Reportage en russe (1 minute et 49 secondes) :


 

Lénine déclaré innocent dans l’assassinat des Romanov ? Dans tous les cas, il n’y a aucune preuve qui démontre que la Famille impériale a été massacrée sur ordre de Lénine, a déclaré le comité d’investigation en octobre dernier. Si des instructions orales ont été données, il n’y a eu aucune formalisation écrite de cet ordre. Le comité d’investigation n’a donc d’autre choix que d’imputer le massacre au soviet régional et de disculper Lénine de toute implication dans l’assassinat.

Cette décision ne fait pas l’unanimité parmi les historiens, car il paraît très peu probable qu’une décision d’une telle importance ait été prise par les autorités régionales. Le professeur Mikhail Davydov estime quant à lui qu’il est possible que les documents concernant cet ordre aient été tout simplement détruits et que ce ne serait pas une première historique.

Reportage en anglais (4 minutes et 41 secondes ) :


 

 

Pour terminer, concernant l'inhumation de Maria et d'Alexis, les intellectuels russes demandent à l’Eglise orthodoxe de prendre position. En effet, malgré l’authentification des restes retrouvés en 2007, l’Eglise orthodoxe doute toujours de leur authenticité.
 
«  Toutes les procédures légales ont été réalisées » a déclaré Artsishevsky lors d’une conférence sur les Romanov à Saint-Pétersbourg. « Qui est contre l’inhumation des restes ? Faîtes les enterrer. Et ce n’est pas pour le 400ème anniversaire de la dynastie Romanov, mais parce que nous sommes un grand pays, avec une grande histoire et une grande culture. Nous devons enterrer nos Tsars dignement, car la science à prouvé qu’il s’agissait en effet d’eux. »
 
« Je n’ai aucun doute que les restes retrouvés en 2007 sont ceux de la famille Romanov » a déclaré Soloviev, le chef d’investigation. « Je peux garantir à 100 pourcent que ce sont bien les restes des Romanov. Nous avons utilisés des méthodes révolutionnaires pour le prouver. »
 
Actuellement les restes sont entreposés aux archives nationales russes.
 
Cependant, la Maison impériale des Romanov, avec à sa tête la Princesse Maria Vladimirovna, estime qu’il est prématuré de demander aux autorités russes de créer une commission gouvernementale pour inhumer les restes du Tsarévitch Alexis et de la Grande-Duchesse Maria.
 
Récemment, certains descendants de la Maison des Romanov ont déclaré lors d’une conférence de presse que les restes d’Alexis et de Maria devraient être inhumés dans la Chapelle Saint-Catherine de la Cathédrale Saint-Pierre-et-Paul à Saint-Pétersbourg. Mais rien ne pourra être fait tant que l’Eglise orthodoxe russe ne donne son accord : « L’Eglise doit tout d’abord donner sa position définitive et seulement des décisions pourront être prises quant à l’inhumation des restes retrouvés près d’Ekaterinbourg. Si ce sont bien les restes des membres de la famille royale, ils seront certainement inhumés dans la sépulture » à déclaré le porte parole de la famille Romanov.
 
« Si il apparaît que ces restes sont ceux d’autres martyrs, ils auront aussi le droit à une véritable inhumation. Mais il est inconcevable de répéter la fureur médiatique de 1998 et d’ignorer l’opinion de l’Eglise et de la Maison impériale », a déclaré le porte parole en référence à l’inhumation du Tsar et d’une partie de sa famille en 1998.

Reportage en anglais (4 minutes et 39 secondes) :



 

 
Laisser un commentaire sur cet article (5 commentaires déjà postés)


 

 
1/3/2011Maria et Alexis ne reposeront peut-être jamais auprès de leur famille

 



On pensait que leur histoire était terminée, que les pires horreurs avaient déjà été commises contre eux, et bien non ! La Grande-Duchesse Maria et le Tsarévitch Alexis pourraient bien ne jamais reposer avec leur famille dans le caveau impérial de la Cathédrale Pierre-et-Paul à Saint-Pétersbourg.

Après avoir été entreposés pendant plus de trois ans dans la morgue d'Ekaterinbourg, les restes de Maria et d'Alexis ont été finalement transférés le 21 février 2011 à Moscou. Le lieu où ils reposeront définitivement n’a pas encore été défini.
Le chef de la Maison Romanov, le prince Nicolas Romanov, résidant en Suisse, a demandé au Président Dmitri Medvedev de constituer une commission gouvernementale pour superviser l'enterrement des restes royaux. La requête du prétendant au trône est à ce jour restée sans réponse.

Les restes de la Grande-Duchesse Maria et du Tsarévitch Alexis ont été exhumés en 2007 dans la forêt de Koptiaki, située non loin de la ville d’Ekaterinbourg. Les Bolchéviks avaient tenté de brûler leurs corps, mais n’ayant pas réussi à les détruire complètement, les ont enterrés à l’écart du reste de leur famille. En mai 2008, le Comité d’investigation de Russie écrit au Président Medevdev pour confirmer l’identité des restes retrouvés un an plus tôt : il s’agit bien des ossements des deux enfants du Tsar Nicolas II.

Bien que les recherches scientifiques aient confirmé que les restes étaient bien ceux de la Grande-duchesse Maria et de son frère, le gouvernement russe a attendu trois ans avant de projeter l'inhumation des deux enfants, canonisés par l’Eglise orthodoxe russe en l’an 2000.
Cependant, si les réclamations du Prince Nicolas restent sans réponse plus longtemps, le comité d'investigation n'aura pas d'autre choix que d'enterrer les restes dans une tombe commune dans un cimetière de Moscou, car seul un décret présidentiel pourrait autoriser leur inhumation dans la Cathédrale des Tsars. Maria et Alexis risquent donc de ne pas reposer auprès de leur famille dans la crypte impériale de Saint-Pétersbourg et les derniers Romanov ne seront jamais réunis.

Source : Novosti
 



 
Laisser un commentaire sur cet article (15 commentaires déjà postés)


 

 
Pages :12345>>
 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement